Réforme de l’assurance-chômage : le gouvernement fait les poches des plus précaires

Mercredi 5 juin 2024

Encore une réforme de l’assurance-chômage ! L’analyse de l’Union syndicale Solidaires.

Encore une réforme de l’Assurance-chômage !

Motivé par des raisons strictement budgétaires, le gouvernement décide de réduire une nouvelle fois les indemnités des privées d’emploi et de durcir les conditions d’indemnisation. Une réforme inutile

L’Unedic, l’organisme gestionnaire de l’assurance-chômage, géré de manière paritaire par les organisations syndicales, est largement bénéficiaire : +4,4 milliards d’euros en 2023 (prévision de 5,4 mds en 2024). Il n’y a donc aucune raison valable pour durcir les conditions d’accès et réduire les durées d’indemnisations.

Mais le gouvernement a décidé de se servir dans les caisses de l’Unedic pour renflouer son propre budget.

Dans le même temps, il distribue chaque année 160 milliards d’aides publiques aux entreprises sans aucune contrepartie ! Qui va toucher des centaines de milliers de personnes

On estime que 230 000 personnes vont perdre leur indemnisation chaque mois du fait de la réforme. Dans le même temps, le gouvernement promet 90 000 créations d’emplois. Alors que toutes les enquêtes de conjoncture tablent sur une augmentation du chômage à l’horizon 2024-2025. Et qui concerne tout le monde !

6 millions de personnes sont inscrites à France Travail, ⅔ ne touchent aucune indemnisation, 1 salariée sur 2 connaît au moins une période de chômage.

L’Union syndicale Solidaires appelle à s’organiser et se mobiliser pour combattre cette réforme qui s’en prend une nouvelle fois aux plus précaires, tandis que les milliards pleuvent sur les plus riches.

Voir en ligne : Réforme de l’assurance chômage

Revenir en haut