Coronavirus

Le 3 octobre dernier, le SNUipp-FSU lançait une enquête auprès de la profession sur l’école sous Covid. 10 419 réponses étaient enregistrées au 7 octobre. Alors que le ministre affiche une assurance sans faille en affirmant que « l’école n’est pas le nid du virus », sur le terrain, le ressenti est autre.

Un billet du docteur Christophe Prudhomme, médecin au Samu 93.

Lundi 22 juin, c’est la reprise des cours pour tous les niveaux de collège avec un nouveau protocole sanitaire et des règles qui visent à obliger presque tous les enseignants à reprendre le chemin de leur établissement.

Un arrêté du 10 juin 2020 publié au Journal officiel du 14 juin précise les périodes au cours desquelles les épreuves d’admission auront lieu. Pour rappel, en raison de l’épidémie, les épreuves d’admissibilité du CAFEP/CAPLP n’ont pu avoir lieu ; par arrêté du 15 mai, ces épreuves d’admissibilité sont devenues les épreuves d’admission.

En raison des mesures sanitaires en vigueur à la Bourse du Travail, les intéressé·e·s ne pourront être accueilli·e·s par le Sundep Solidaires Paris que sur rendez-vous.
Pour prendre rendez-vous, adressez-nous un mail

Les arrêtés du 15 mai 2020 précisant les modalités des concours externes de recrutement des enseignants ont été publiés au Journal officiel du 20 mai. Les épreuves d’admissibilité deviennent les épreuves d’admission.

Les organisations patronales, la CFDT et la CFTC avec l’appui de l’Etat, des collectivités, d’Île-de-France Mobilités, de la RATP, de la Chambre de Commerce et de l’industrie Paris Île-de-France ont défini les modalités de recours aux transports en commun pour la reprise de l’activité en Île-de-France. Solidaires Île de France a refusé d’être signataire de ce protocole.

L’intersyndicale francilienne demande la levée immédiate de l’état d’urgence sanitaire qui permet la remise en cause des droits des salarié·e·s.

Salarié·e· de droit privé, vous êtes personne à risque ou bien vous vivez avec une personne à risque ou encore parent d’un enfant de moins de 16 ans faisant l’objet d’une mesure d’isolement, d’éviction ou de maintien à domicile. À moins que vous puissiez télétravailler, vous vous trouvez alors dans l’impossibilité de travailler au sens de l’article 20 de la loi du 25 avril 2020

Votre établissement a réouvert mais vous vivez avec une personne considérée à risque ou vous n’avez pas de solution de garde pour vos enfants de moins de 16 ans. Des instructions ministérielles autorisent la poursuite de l’enseignement à distance. Attention : certaines dispositions ne sont pour l’instant valables que jusqu’au 31 mai.

Articles : 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | Tout afficher