Le 28 mars : Tous ensemble contre le CPE et le CNE

Publié le jeudi  23 mars 2006
Mis à jour le mardi  14 novembre 2006

Le 18 mars près d’un million et demi de jeunes, de salariés, de retraités étaient dans la rue. Le nombre d’universités en grève ne cesse d’augmenter et les lycées sont entrés massivement dans la mobilisation.

Le mouvement de révolte parti de la jeunesse contre ce projet insupportable, est en train de gagner toute la société. Selon les sondages, 70% de la population se dit opposée au CPE (Contrat Premier Emploi).

 Mais le CPE n’est pas seulement un contrat précaire de plus contre les jeunes.

C’est une étape essentielle avec le CNE (Contrat Nouvelle Embauche), pour mettre en pièces le CDI (Contrat à Durée Indéterminée), généraliser la précarité, installer une discrimination entre salariés, préparer la mise en place du Contrat Unique avec à la clé l’explosion des conventions collectives, des statuts et des retraites.

Jeunes ou âgés, au travail ou au chômage, dans le privé ou dans le public, nous sommes tous concernés parce que CPE et CNE seront un moyen de pression considérable pour faire accepter les bas salaires et de nouvelles aggravations des conditions de travail.

 Nous devons faire reculer Villepin !

Son projet, celui du Medef, est de donner un coup d’accélérateur à la destruction systématique du code du travail et tout ce qui pouvait, un tant soit peu, protéger les salariés.

Le SUNDEP s’associe à toutes les organisations syndicales et appelle,
le mardi 28 mars, à une journée d’action interprofessionnelle
avec arrêts de travail, grèves et manifestations.

l’affiche au format pdf

PDF - 17.4 ko
L’affiche