NON à la casse de l’Éducation nationale

Publié le dimanche  6 février 2011


À l’appel de la FSU, de CGT Educ’action, de SUD Éducation et du SUNDEP
participons nombreux à la manifestation
Jeudi 10 février 2011
Pour dire NON à la casse de l’Éducation nationale

L’éducation va subir à la rentrée 2011 une nouvelle ponction de moyens avec la
suppression de 16 000 postes dont 1533 dans le privé.

Les conditions de travail vont encore s’aggraver : effectifs en hausse, dédoublements supprimés, horaires obligatoires non respectés, heures statutaires
remises en cause…

Les lycées professionnels sont démantelés avec des pertes d’emploi massives.

Les enseignements expérimentaux des filières STI et STL sont considérablement
réduits. C’est le fondement même de la voie technologique qui est atteint.

Le mépris de la formation des jeunes va de pair avec le mépris des personnels.

  • Les salaires sont bloqués
  • L’embauche d’enseignants précaires se généralise
  • Avec la masterisation et la suppression de la formation des stagiaires, les
    obstacles au recrutement sur concours se multiplient.

Tous en grève
Pour la défense de nos métiers

Départ : 15h à Luxembourg, place Edmond Rostand sous les drapeaux SUNDEP
pour défiler en direction du ministère via le Bd St Michel, le Bd du Montparnasse
et le Bd Raspail


Documents joints

Manifestation du 11 février 2011
Préavis de grève